Avis livresque

#2 Ce qui ne te tue pas

« Altère peu à peu ce que tu es sans aucun retour possible, te fissure jusqu’à te rendre sec, dur et imperméable en apparence, mais tellement plus friable et chancelant à l’intérieur. »

J’ai foncé vers ce livre tout d’abord car il faut l’avouer, la couverture est tellement magnifique que même sans lire le résumé on n’a qu’une seul envie c’est de s’y jeter dessus. Ensuite j’ai cru que c’étais dans le même style que la saga DIMILY, et en grande fan il était interdit de passer à coté. Mais alors RIEN mais vraiment RIEN à voire en fait … Mais ça n’a strictement rien à voire non plus avec ce que je m’attendais.

Les chapitres sont minuscules ce qui donne la lecture rapide comme jamais. En une après midi j’avais presque tout lu déjà. Je me suis seulement laissé 2 chapitres pour le lendemain matin. La plume de l’auteur est tellement fluide elle aussi que ça ne peux qu’aider. J’avoue qu’au début j’ai trouvé ça assez lent mais quand on apprend certaines chose ça va bien plus vite est on s’immerge complètement dans l’histoire. Jusqu’à ne plus s’arrêter. Ce livre est touchant, non il est très touchant ! J’ai d’ailleurs hâte de pouvoir avoir la suite. Retrouver Violette et Adam.

Pour parler un peu des personnages je dirai que je me suis beaucoup attachée à Adam. On ne choisit pas toujours sa famille, on ne choisit pas ce qui nous arrive non plus dans la vie. Ensuite il y a Violette, je vous avoue avoir eu du mal à la cerner. En fait je ne la cerne toujours pas après ma lecture. Mais je sais que c’est un personnage avec un grand coeur. Puis pour finir, oui j’ose le dire. Il y en a un qui mériterait qu’on le pende par la peau des couilles !

Vous voulez un résumé ? Alors c’est simple. Violette à fini les années lycée, elle déménage chez sa mère qui s’est remarié avec un ancien flic veuf. Elle y déménage pour intégrer une école d’art et faire table race du passé qui la bouffe. Quand elle arrive dans son nouveau chez elle, elle fait la rencontre d’Adam le fils du nouveau mari de sa mère. Jeune homme d’un an de plus qu’elle qui intègre lui aussi l’école d’art mais il est froid, et ne parle à personne. Que se soit à la maison ou bien à l’école.

En bref c’est une école très addictif mais aussi très froide, dark !

Publicités

2 commentaires sur “#2 Ce qui ne te tue pas

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s